Quelles aides pour les primo-accédants ?

L'accès à la propriété est un investissement parfois important pour le foyer. Cependant, de nombreuses aides sont disponibles pour les primo-accédants. Quorum Immobilier vous dévoile toutes celles-ci.

Partager cette publication

Vous souhaitez investir et devenir le propriétaire de votre première résidence principale ? Plusieurs aides peuvent vous être accordées pour vous accompagner dans l’acquisition de votre premier bien immobilier et elles vous sont souvent inconnues.

Qu’est-ce qu’un primo accédant ?

Un primo accédant est défini comme étant une personne ou un ménage qui effectue son premier achat immobilier d’une résidence principale.

Ainsi, le propriétaire d’une résidence secondaire et le locataire de sa résidence principale sont considérés comme des primo accédants s’ils décident d’effectuer un achat immobilier pour acquérir leur résidence principale.

Les différentes aides accordées

Avec le statut de primo accédant, plusieurs aides sont possibles pour effectuer un achat immobilier.

Le prêt à taux zéro (PTZ)

Pour financer l’achat ou la construction de sa première résidence principale, un primo accédant peut avoir recours au Prêt à taux zéro (PTZ).

Le PTZ est un prêt immobilier qui n’a pas d’intérêts et aucun frais de dossier. Le montant et la durée de remboursement du prêt, qui peut aller jusqu’à 25 ans, sont accordés en fonction du plafonnement des ressources de la personne ou du ménage. Le montant ne doit pas dépasser ce plafond.

Ce plafond va dépendre de la localisation géographique du lieu de résidence du futur acquéreur, de ses revenus et du nombre de personnes qui composent le ménage.

Le prêt à taux zéro peut financer jusqu’à 40% du coût général de l’achat ou de la construction immobilière. Il est donc nécessaire de le compléter avec d’autres aides financières (PAS, prêt immobilier…).

Le prêt à l’accession sociale (PAS)

Le prêt à l’accession sociale (PAS) est une aide financière que le primo accédant peut cumuler avec le PTZ, le PEL ou le 1% logement.

Comme le PTZ, le PAS est un prêt immobilier dont la durée de remboursement dépend d’un plafond d’éligibilité. Les intérêts ainsi que la durée de remboursement vont dépendre de l’établissement bancaire dans lequel est effectué le prêt immobilier.

Cette durée de remboursement peut varier entre 5 et 35 ans. Ainsi, les taux d’intérêts peuvent être :

  • pour une durée de remboursement inférieure ou égale à 12 ans de 2.65% à taux fixe et variable.
  • pour une durée comprise entre 12 et 15 ans de 2,85 % en taux fixe et 2,65% en taux variable.
  • pour une durée comprise entre 15 et 20 ans de 3% en taux fixe et 2,65% en taux variable.
  • pour une durée supérieure à 20 ans de 3,10% en taux fixe et 2,65% en taux variable.

Le PAS a donc pour objectif de permettre à des foyers aux revenus modestes d’avoir accès à la propriété.

Le prêt action logement (ou 1% Logement)

Le prêt action logement, ou 1% logement, est destiné au primo accédant salarié d’une entreprise privée de plus de 10 salariés. Les retraités depuis moins de 5 ans y ont aussi accès.

La durée de remboursement de ce prêt immobilier est de 20 ans maximum. Le montant du prêt ne peut financer plus de 30% du coût total de l’achat ou de la construction du bien immobilier.

Acheter avec une TVA réduite

Un primo accédant peut aussi avoir comme aide financière la possibilité d’acheter avec une TVA réduite.

La TVA passe de 20% à 5.5% pour l’achat d’un bien qui se trouve dans une zone ANRU (Aménagement et Rénovation Urbaine) ou dans un quartier prioritaire de la ville (QPV).

Ici aussi, l’aide financière respecte des critères d’éligibilité comme les ressources plafonnées qui, elles, dépendent de la composition du ménage et de la zone géographique qui est concernée.

Le prêt épargne logement (PEL)

Le prêt épargne logement, ou PEL, ne concerne pas seulement les primo accédants, mais tous les profils d’investisseurs immobiliers.

Cette aide va permettre de se constituer une épargne sur une durée de quatre ans. Au terme de cette période, le futur acquéreur a la possibilité d’accéder à un prêt immobilier avec un taux préférentiel.

Ce prêt immobilier ne peut s’élever au-dessus de 92 000 euros et sa durée de remboursement peut aller jusqu’à 15 ans maximum.